Comment bien découper un fromage ?

 
 
La vraie question qui se cache derrière le titre de cet article est…. Comment se servir sans faire d’impair ? ;) Avec Chevrette, nous avons suivi avec assiduité les classes de Nadine de Rothschild. Nous allons vous expliquer ce qu’il est vivement conseillé de faire.
 
Sachez que la découpe n’est pas à prendre à la légère, et ce pour deux raisons :   
 
  • Numéro 1 : il ne faudrait pas léser vos convives !
  • Numéro 2 : c’est également une question de goût car on retrouve les saveurs affirmées à proximité de la croûte tandis que le cœur est en général plus crémeux.
Nous vous laissons juger laquelle de ces deux raisons est la plus importante à vos yeux ;) Grands gourmands !
 
Il convient donc de toujours respecter deux règles : l’équité et la géométrie. On ne plaisante pas ! 
Toutefois, pas besoin de sortir vos compas et vos rapporteurs… 
 
Les fromages circulaires de petite et moyenne tailles comme le Camembert ou le Reblochon se découpent toujours en parts égales, du centre vers le talon.
Même principe pour notre Neufchâtel, avec sa une forme caractéristique, qui se découpe comme un gâteau !
Attention, lorsqu’il s’agit d’un format plus grand comme le Brie de Meaux, il faut recouper de façon transversale, les tranches égales qui ont été faites.
 
Les fromages à la forme pyramidale comme le Pouligny Saint Pierre, se coupent comme les fromages ronds, mais en portions fines et allongées sur toute la hauteur du fromage à partir du sommet. You can do it !
 
Les fromages carrés se coupent en portions triangulaires en partant du centre jusqu’aux bords. Pour les fromages en forme de bûche, on tranche le fromage en rondelles en partant d’une extrémité. Veillez à retirer la paille au préalable s’il y en a une. On dit ça, on dit rien !
 
 
 
 
Pour les fromages issus d’une meule (comme le Morbier, le Comté et l’Emmental) on commence par découper le cœur en tranches parallèles à la croûte, puis, à la moitié de la portion, on découpe le talon dans l’autre sens ou en éventail.
 
Enfin, pour les fromages dits « bleus » la découpe dépendra de la forme du morceau proposé à la dégustation. S’il s’agit d’un disque de Fourme d’Ambert, on découpe en parts à partir du centre du fromage.  Si c’est une tranche de Roquefort, il convient de découper en éventail pour permettre à chacun d’avoir la même quantité de persillé et de talon. 
 
Est-ce que tout vous semble clair ? On compte sur vous pour retenir ces conseils et épater vos convives avec votre savoir-faire…
 
À vos couteaux, coupez (et mangez) !
 
Biquette
 

Focus : Le lait sans lactose

Pas de repos pour les cerveaux ! Même l’été, en direct de la pâture, on vous apprend des choses ! Aujourd’hui, on voudrait vous parler de lait… sans lactose.
 
Qu'est-ce que c'est ? 
Pour commencer, vous aimeriez sans doute savoir ce qu’est le lactose ? Pour faire simple, le lactose est le sucre du lait. Il est composé de glucose et de galactose. 
 
Pour qui ?
La majorité des individus peuvent digérer sans problème un bol de lait. Notre intestin fabrique une enzyme pour digérer le lactose contenu dans le lait, la lactase. Or chaque personne est différente et il arrive que la production de lactase soit trop faible pour parvenir à assimiler le lait et le lactose qu’il contient… Une intolérance se fait alors ressentir et se traduit par des troubles digestifs.
 
Les personnes sensibles dites intolérantes peuvent alors consommer du lait « dé-lactosé ».
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quel lait sans lactose ?
Lait Plaisirs propose un lait sans lactose (il y a moins de 0,1 % de lactose dedans) demi-écrémé et origine France, comme tous les produits de la marque. 
Le lait sans lactose Lait Plaisirs peut être consommé chaud, froid ainsi que dans les préparations culinaires. Sa stérilisation U.H.T. permet une longue conservation.

 

Être intolérant(e ) au lactose et consommer des produits laitiers reste possible ! 
 
En effet, les yaourts et fromages ne provoquent pas les mêmes désagréments aux personnes intolérantes au lactose. 
Les fromages posent moins de problème car ils ne contiennent que des traces de lactose, uniquement pour les fromages à pâte dure, aux longs affinages (de plusieurs mois), cela ne concerne pas les pâtes molles. Consommer des yaourts peut également être possible car les ferments qu’ils contiennent ont une action sur la digestion. Nous vous conseillons de tester pour évaluer votre degré de sensibilité.
 
Bonnes nouvelles, non ?
 
On espère sincèrement que cet article vous a intéressé. Vous pouvez désormais aller piquer une tête ou faire une petite sieste sous le parasol.
 
Bel été !
 
 
Biquette et Chevrette

Focus : le lait de brebis .

 
 
Bonjour à tous, c’est à mon tour de prendre la parole ! 
 
Je vais vous en dire plus sur le lait de brebis, et croyez-moi il gagne à être connu… Commençons par son goût : doux, super onctueux et pas du tout acide. Ses qualités nutritionnelles sont très nombreuses. Intégrer le lait de brebis à votre alimentation ne vous fera que du bien et vous remplira d’énergie !
 
Vous avez peut-être pour habitude de le consommer sous forme de fromage comme le Roquefort.
Envie de changer un peu ? Optez pour le Perail bio de brebis Lait Plaisirs qui vous séduira par sa texture fondante et onctueuse obtenue grâce à un affinage de minimum 12 jours… Ou encore le célèbre Ossau Iraty, venu tout droit des Pyrénées ! 
 
Pour le dessert, faites une petite place dans votre frigo pour nos yaourts au lait de brebis bio. Ils sont fabriqués à partir du lait des brebis de Lacaune qui vivent en Lozère. Il existe une version nature et des variantes gourmandes (sur lit de miel, de châtaigne, de pêche de vigne, de fruits rouges…). Mmhhh !
 
Au cours de l’année, l’alimentation des brebis élevées en bio varie et cela influe sur le goût de leur lait. En hiver, elles sont nourries de foin produit localement : luzerne, sainfoin, trèfle, et un complément de céréales biologiques. Quand les beaux jours arrivent, autour du mois d’avril, elles peuvent rejoindre la pâture pour la journée et regagnent la bergerie le soir. 
 
 
 
 
 
Avec un peu d'entraînement, vos papilles sauront reconnaître les variations de goût au cours de l’année ;) Nos fromages et yaourts entrent parfaitement dans l’élaboration de recettes salées ou sucrées qui surprendront vos invités. 
 
Enfin, plus étonnant mais tout à fait de saison, sachez que le lait de brebis peut également être consommé sous forme de glace bio
 
 
Biquette
 
 

Les associations pains / fromages

 
 
Baguette, pain complet, pain aux graines ou aux fruits : il en existe une multitude de variétés ! Peut-être autant, voire plus que de fromages…
 
Laissez-vous guider, une fois n’est pas coutume… Nous avons quelques conseils pour vous !
Pour cet article pointu, nous avons fait appel à Emeline, qui lance son site Baguette du fromage. C’est une jeune étudiante passionnée qui souhaite proposer des idées, des recettes mais aussi un dictionnaire des fromages. Le tout dans une ambiance conviviale et un ton léger : on s'est immédiatement senties proches d’elle ! Nous tenons d’ailleurs à la remercier pour son aide.
 
Rentrons sans plus attendre dans le vif du sujet. Nous ne saurions que trop vous orienter vers un maitre artisan boulanger qui façonne pain bio avec amour.  Pain bio + fromage bio = <3 
 
 
 
 
Si vous préférez le charme du classique, qu’importe le fromage choisi, une baguette traditionnelle fera parfaitement l’affaire : une mie bien aérée vous permettra de déguster agréablement tout type de fromage AOP. Choisissez donc votre boulanger avec attention
Autre choix standard : le pain de campagne, appelé aussi pain paysan, possédant une mie plus serrée et un goût plus acidulé.
 
 
On sent que vous avez envie de nouvelles expériences gourmandes... Alors c’est parti, on part à l’aventure ! Voici ce que vous pourrez demander à la boulangerie…  
 
- Pour les fromages à pâte molle et à croûte fleurie tels que le Brie de Meaux ou le Camembert de Normandie, optez pour une baguette au sésame, saveur rustique garantie !
 
- Un pain aux céréales se mariera à merveille avec des pâtes pressées (un Beaufort par exemple ou un Comté). Vous pouvez également essayer avec un pain aux noix. Si vous voulez surprendre la gourmandise de vos invités, un bon pain de campagne au lard fera l’affaire.
 
- Souvent réservé aux fruits de mer, le pain au seigle peut aussi être associé aux fromages AOP au caractère affirmé. Il ne fait pas toujours l’unanimité bien qu’il ait beaucoup à apporter (il est riche en fibres et nutriments).
 
- Un pain aux figues associé à une tranche de Roquefort vous fera chavirer : une alliance très agréable entre le fruit et la puissance du fromage...
 
 
 
 
Et le pain d’épices ? Une tranche de pain d’épices toastée associée à du Bleu d’Auvergne est à tomber, à condition d’aimer le sucré-salé bien sûr !
 
Pour finir, comme l’été est déjà là, goûtez donc l’association d’un Pélardon pas trop affiné sur une tranche de pain aux olives. Il ne manque plus que le chant des cigales, non ?
 
À très vite les gourmands !
 
 
Biquette, Chevrette et Emeline
 

Focus : le Sainte-Maure de Touraine

 
 
Nous avions beaucoup aimé vous faire découvrir en détail le Neufchâtel AOP bio Lait Plaisirs, ses qualités et sa fabrication ! Cette fois, nous avons décidé de mettre en lumière… *roulement de tambours*… le Sainte-Maure de Touraine !
 
 
On l’applaudit bien fort !! Le Sainte Maure de Touraine est fabriqué - comme son nom l’indique ;) -  en Touraine et nulle part ailleurs. L’aire de production de ce fromage AOP est le département d’Indre-et-Loire, les cantons limitrophes du Loir-et-Cher, de l’Indre et quelques cantons et communes alentours de la Vienne. Cette zone de vallées et de bas plateaux traversée par la Loire constitue un ensemble homogène, au climat doux et tempéré
 
C’est un fromage au lait de chèvre frais, entier et cru, en forme de bûche tronconique allongée (ça veut dire qu'elle a une extrémité plus large que l'autre) à la croûte gris-bleuté. On reconnaît le seul et véritable Sainte-Maure de Touraine à la paille de seigle qui le traverse en son milieu. Elle est gage de qualité et d’authenticité !
 
Et elle a aussi son histoire : à l'époque, les fermières désirant emporter leur casse-croûte aux champs, histoire de ne pas avoir de creux pendant la journée, trouvaient bien pratique de pouvoir nouer leur fromage préféré à leur taille grâce à cette paille.
 
Aujourd'hui, elle est marquée au laser, et garantit la traçabilité du produit.
 
 
Pour être certifié en Appellation d’Origine Protégée, le Sainte-Maure de Touraine profite d’un affinage en cave d’une durée minimale de 10 jours à compter du jour d’emprésurage. C’est de cette phase indispensable que vient sa douce saveur de chèvre caractéristique et sa pâte onctueuse. 
 
 
Le Sainte-Maure de Touraine est l’un des fromages favoris des français depuis le Moyen Âge. Présent sur les tables des rois depuis des siècles, sa réputation ne cesse de grandir en France comme à l’international, ce qui rend Chevrette particulièrement fière ;)
 
 
Biquette et Chevrette
 

Pages