C’est l’un des fromages phares du paysage français ! Rappelez-vous, nous vous en parlions ici il y a quelques mois… Aujourd’hui, Biquette et moi-même vous livrons quelques secrets de fabrication de notre emblématique Camembert de Normandie, à commencer par son histoire ;)
 
Le saviez-vous ? Avant d’être un fromage, Camembert est avant tout un village normand ! Selon l’histoire, c’est en 1971 que Marie Harel, fermière du Pays d’Auge, rencontre un prêtre originaire de la région de Brie. De cette rencontre se transmet le savoir-faire du fromage briard… Mais les moules de la ferme étant plus petits que ceux utilisés pour fabriquer le brie traditionnel, le fromage que l’on appelle désormais camembert en ressort plus petit. Le passage de Napoléon III, en visite dans la région du Pays d’Auge, contribue à rendre la spécialité populaire puisqu’il ramène du camembert au Palais des Tuileries. Des centaines d’années plus tard, il est l’un des fromages les plus appréciés de l’hexagone !
 
 
Mais qu’en est-il de notre Camembert de Normandie AOP, fermier au lait cru Lait Plaisirs ? A pâte molle et à croûte fleurie, il est fabriqué dans la Ferme du Champ Secret, en Normandie bien sûr ! Il est le seul à bénéficier de l’Appellation d’Origine Protégée, fermier et à être issu de l’agriculture biologique. En effet, la ferme et la fromagerie du Champ Secret répondent aux critères indispensables pour son AOP :
 
au moins 50% de vaches normandes et 6 mois de pâturage,
du lait cru,
le moulage en 5 passages de louche !
4 semaines d’affinage
 
 
 
 
Les vaches Normandes dont proviennent le lait cru sont nourries d’herbe et de foin provenant de l’exploitation. Attention à ne pas confondre les mentions : un camembert simplement « fabriqué en Normandie » ne garantit pas l’origine du lait ni le process de fabrication, contrairement au label « Camembert de Normandie AOP ».
 
Maintenant que vous savez tout sur la qualité du Camembert de Normandie AOP Lait Plaisirs, il est temps de passer aux conseils de dégustation… On le répète : n’oubliez pas de sortir le camembert du réfrigérateur 30 minutes à 1 heure avant de le consommer ! Question conservation, préférez le bas du réfrigérateur. Vous pouvez tout à fait conserver son emballage d’origine. 
 
Pour ce qui est des accompagnements, nous vous conseillons de choisir un pain à la croûte bien croustillante. Elle sublimera à merveille le crémeux de la pâte. Le pain brié, lui aussi originaire de Normandie, fait très bien l’affaire ! Les plus audacieux apprécieront leur camembert accompagné d’un bon pain d’épices. Un délice pour les amateurs de sucré-salé, surtout sous forme de petites tartines préalablement passées quelques minutes au four… 
Et quelle boisson pour accompagner le tout ? Choisissez un vin rouge, bien sûr, sec et « tranquille » : un Saumur-Champigny, un Saint-Emilion ou encore un Morgon. On dit aussi que les tanins du rouge écrasent la finesse aromatique des pâtes molles, on peut alors se tourner vers un blanc souple, de belle vivacité, voire un cidre. Pour un accompagnement sans alcool, vous pouvez également partir sur un bon jus de pomme fermier ou encore un thé vert japonais.
 
 
Et comme c’est encore un peu l’été, on sort un peu des sentiers battus en vous proposant une délicieuse recette de Camembert braisé au barbecue
 
En papillote et agrémentée d’huile d’olives et d’herbes de Provence, cette recette originale fera l’unanimité chez les amateurs de bon fromage.
 
N’hésitez pas à y ajouter du miel ou encore des lardons afin de customiser le tout… Vous pouvez retrouver la recette complète sur Marmiton.
 
 
 
Chevrette